Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:
hetero- en homo-fiele stellen

4.24 Pourquoi l’Église est-elle contre le mariage entre conjoints de même sexe ?

Sexualité

Certaines personnes se sentent plus attirées vers des personnes de même sexe que de sexe opposé. Cela en soi n’est pas un péché. En revanche l’activité homosexuelle est un péché, dans l’Ancien et le Nouveau Testament (1Co 6,9-10)1Co 6,9-10 : Ne savez-vous pas que ceux qui commettent l’injustice ne recevront pas le royaume de Dieu en héritage ? Ne vous y trompez pas : ni les débauchés, les idolâtres, les adultères, ni les dépravés et les sodomites, ni les voleurs et les profiteurs, ni les ivrognes, les diffamateurs et les escrocs, aucun de ceux-là ne recevra le royaume de Dieu en héritage.. Pour les catholiques, le mariage est un lien entre un homme et une femme. Un « mariage homosexuel » ne peut pas porter du fruit de la même façon qu’un mariage entre un homme et une femme, qui se donnent par amour dans la relation sexuelle, pouvant ainsi procréer naturellement.

Néanmoins nous ne devons jamais juger sévèrement les autres. Il ne faut pas faire d’amalgame entre qui et comment une personne est, et ce qu’elle fait. C’est un devoir chrétien de traiter tout le monde avec respect et tact. 

> Approfondissez grâce au livre

Les sentiments homosexuels sont contraires au sens et au but de la sexualité. L’Église a déclaré avec netteté que le mariage « de même sexe » est impossible.

La Sagesse de l’Église

Quels sont les principaux péchés contre la chasteté ?

Sont des péchés gravement contraires à la chasteté, chacun selon la nature de son objet : l’adultère, la masturbation, la fornication, la pornographie, la prostitution, le viol, les actes homosexuels. Ces péchés sont l’expression du vice de la luxure. Commis sur des mineurs, de tels actes sont un attentat encore plus grave contre leur intégrité physique et morale. [CCEC 492]

Qu'en est-il des personnes qui ont des penchants homosexuels ?

L'Église croit que selon l'ordre de la création l'homme et la femme ont été créés l'un pour l'autre dans une relation impliquant nécessairement la réciprocité afin que la vie puisse être donnée à des enfants. L'Église ne peut donc pas approuver les pratiques homosexuelles. Cependant, les chrétiens se doivent d'avoir respect et amour pour tout être humain, indépendamment de son orientation sexuelle, parce que Dieu nous aime et respecte chacun.

Il n'y a aucun homme sur terre qui ne soit le fruit d'une relation entre une mère et un père. C'est donc une douloureuse expérience pour certaines personnes à tendance homosexuelle de ne pas se sentir attirées par le sexe opposé et de devoir renoncer à la fertilité physique d'une relation conforme à la nature humaine et à l'ordre divin de la création. Mais les chemins de Dieu sont souvent imprévisibles : un manque, une perte ou une blessure - acceptés et assumés - peuvent devenir un tremplin pour se jeter dans les bras de Dieu, ce Dieu qui bonifie tout et qui se révèle encore plus grand comme sauveur que comme créateur. [Youcat 65]

Comment l'Église juge-t-elle l'homosexualité ?

Dieu a créé l'être humain homme et femme, et il les a créés, dans leur corps même, l'un pour l'autre. L'Église accueille sans réserve ceux qui présentent des tendances homosexuelles. Ils ne doivent pas subir de discrimination à cause de cela. Mais en même temps l'Église affirme qu'aucune rencontre sexuelle entre personnes d'un même sexe ne correspond à l'ordre de la Création. [Youcat 415]

Voici ce que disent les papes

En ce qui concerne le « projet d’assimiler au mariage les unions entre personnes homosexuelles, il n’y a aucun fondement pour assimiler ou établir des analogies, même lointaines, entre les unions homosexuelles et le dessein de Dieu sur le mariage et la famille ». Il est inacceptable que « les Églises locales subissent des pressions en ce domaine et que les organismes internationaux conditionnent les aides financières aux pays pauvres à l’introduction de lois qui instituent le “mariage” entre des personnes de même sexe ». [François, Amoris Laetitia, 251]