Tous les Tweets
prev
Précédent:M.4.44 Les chrétiens peuvent-ils s’engager dans l’armée ou faire la guerre ?
next
Suivant:M.6 Pourquoi devrais-je me sacrifier pour des patates de canapé - qui peuvent même m'insulter ou m'attaquer?

M.5 Comment puis-je vivre ma foi en action / en déploiement? Comment puis-je aider les non-croyants? Puis-je pleurer en danger ou en deuil?

Foi & action

Même en mission ou en action, vous pouvez vivre votre vocation, votre vie avec Dieu. Malgré la faim, la fatigue et la peur, vous n'êtes pas seul: Dieu est avec vous. Cela peut vous donner le calme et la réconfort dont vous avez besoin pour vous-même et pour les autres. Il ne vous appartient pas de convertir les autres: seul Dieu peut changer leur cœur. Vous aidez les autres au mieux en vivant votre vie de chrétien fidèle. En apprenant mieux à vivre votre vie chrétienne, vous devenez chaque jour un meilleur témoin de Jésus.

Parfois, il est bon de cacher vos sentiments et d'avaler vos larmes, car il faut d'abord faire autre chose. Mais dès qu'elle est terminée, n'ayez pas peur de pleurer, car il est naturel d'exprimer ainsi votre chagrin ou votre douleur. Même Jésus a parfois pleuré (Jean 11:35; Luc 19:41)

Dans l'action militaire, vous vivez votre foi en vous consacrant pleinement à votre tâche. Ainsi, vous aidez également les autres. Et… les vrais soldats font pour pleurer!
La Sagesse de l’Église

Que pense Jésus de la non-violence?

Jésus accorde une grande valeur à l'action non violente. Il commande à ses disciples: «Ne résistez pas à celui qui est mauvais. Mais si quelqu'un vous frappe sur la joue droite, tournez-vous aussi vers lui »(Matthieu 5, 39). Il réprimande Pierre, qui veut le défendre avec force: «Mets ton épée dans son fourreau» (Jn 18, 11). Jésus n'appelle pas ses disciples à prendre les armes. Il reste silencieux devant Pilate. Sa façon de faire est de prendre le parti des victimes, d'aller à la Croix, de racheter le monde par l'amour, et d'appeler les pacificateurs bénis. Par conséquent, l'Église respecte également les personnes qui, pour des raisons de conscience, refusent de faire partie des forces armées mais se mettent au service de la société d'une autre manière [Youcat 397].

Voici ce que disent les papes

«Populorum progressio du pape Paul VI… a exposé la notion de développement humain intégral et l'a proposée comme« le nouveau nom de la paix »…« le développement ne peut pas être limité à la seule croissance économique. Pour être authentique, elle doit être intégrale; elle doit favoriser le développement de chaque homme et de l'homme tout entier »(n ° 14). Nous devons donc rejeter la culture du gaspillage et prendre soin des individus et des peuples qui souffrent de disparités douloureuses par des efforts patients pour favoriser les processus de solidarité au détriment des intérêts égoïstes et contingents. Cela implique également d'intégrer les dimensions individuelle et sociale à travers l'application du principe de subsidiarité, en encourageant la contribution de tous, en tant qu'individus et en tant que groupes. Enfin, il faut promouvoir les êtres humains dans l'unité indissoluble de l'âme et du corps, de la contemplation et de l'action »[Pape François, au Symposium sur le désarmement intégral, 10 novembre 2017].