Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:
A girl thinking

5.5 Comment cette période de difficultés et de souffrances peut-elle apporter quelque chose de bon ?

Vivre sa foi en temps de crise

La douleur et la souffrance sont mauvaises, et totalement contraires à l'amour et à la présence bienveillante de Dieu. Il est de notre devoir de combattre le mal et de diminuer la souffrance et la douleur des personnes qui nous entourent là où nous le pouvons. Votre attention pour un autre qui souffre génère déjà un peu de bien. Ainsi, une période de crise peut apporter une nouvelle perspective d'amour désintéressé. Tout acte d'amour authentique reflète l'amour parfait de Dieu. Lorsque les gens travaillent ensemble pour combattre le mal, ils partagent cet amour - même s'ils n'en ont pas conscience.

 

Jésus a lui aussi souffert. Bien que - contrairement à la plupart d'entre nous - il aurait probablement pu éviter sa souffrance personnelle, il l'a acceptée pour un plus grand bien. Jésus a offert sa propre vie, afin que nous puissions vivre. Il l'a fait parce qu'il aime tendrement chacun de nous. Il a ainsi donné un certain sens à la souffrance : par sa souffrance, il nous a apporté un avenir ! Par conséquent, Saint Paul était heureux de souffrir aussi, parce que cela lui permettait de se sentir partie prenante de la souffrance salvatrice de Jésus. Vous aussi, vous pouvez demander la grâce de Dieu d'être assez fort pour offrir vos inévitables douleurs et souffrances à Jésus, en le rejoignant dans sa souffrance, désirant le rejoindre aussi dans sa résurrection à la vie éternelle.

L'aide désintéressée aux personnes dans le besoin est un grand bien dans la lutte contre le mal. Dans votre souffrance, vous êtes unis à Jésus qui a souffert sur la croix.