Tous les Tweets
Précédent:
Suivant:

3.53 Quelles sont les parties principales de la liturgie byzantine ?

Catholiques de rite orthodoxe

Quand nous parlons de messe ou de « célébration de l’Eucharistie », les catholiques orientaux parlent de « liturgie divine ». Il existe différents rites, bien que la liturgie divine de Saint Jean Chrysostome soit la plus usitée pour la liturgie. La langue dans laquelle le saint a écrit la liturgie est le grec, mais au cours des siècles elle a été traduite en plusieurs langues.

La liturgie divine est structurée en trois parties : la liturgie de la Préparation (les prêtres et les servants se préparent en priant), la liturgie de la Parole (avec des lectures de la Bible et des prières) et la liturgie du Sacrifice (offertoire du pain et du vin, participation au don que Jésus nous a fait de sa vie).

La liturgie divine est composée de la Préparation des prêtres, puis de la liturgie de la Parole de Dieu, et enfin la liturgie du Sacrifice de Jésus.

La Sagesse de l’Église

Que représente l’Eucharistie dans la vie de l’Église ?

Elle est la source et le sommet de toute la vie chrétienne. Dans l’Eucharistie culminent l’action sanctifiante de Dieu envers nous et le culte que nous lui rendons. L’Eucharistie renferme tout le bien spirituel de l’Église : le Christ lui-même, notre Pâque. La communion de la vie divine et l’unité du Peuple de Dieu sont exprimées et réalisées par l’Eucharistie. À travers la célébration eucharistique, nous nous unissons déjà à la liturgie du Ciel et nous anticipons la vie éternelle. [CCEC 274]

Quels noms donne-t-on au repas de Jésus avec nous, et que signifient-ils ?

Différents noms ont été donnés à l'eucharistie, comme pour faire sentir la richesse de ce saint sacrifice : sainte messe, sacrifice de la messe, repas du Seigneur, fraction du pain, assemblée eucharistique, mémorial de la passion, de la mort et de la résurrection, sainte et divine liturgie, saints mystères, sainte communion.

Saint sacrifice, sainte messe, sacrifice de la messe : l’unique sacrifice du Christ, qui accomplit et surpasse tous les sacrifices, devient présente dans la célébration eucharistique. L’Église et les fidèles s’unissent par leur propre offrande au sacrifice du Christ. Le mot « messe » vient de la bénédiction finale, ite, missa est : allez maintenant, vous êtes envoyés en mission !

Repas du Seigneur : chaque célébration eucharistique est toujours et à chaque fois la Cène unique que Jésus a célébrée avec ses disciples, et en même temps, l’anticipation du banquet que le Seigneur célébrera à la fin des temps avec l’humanité sauvée. Ce n’est pas nous, les hommes, qui faisons la messe – c’est le Seigneur qui nous appelle à la messe, et qui est là, présent mystérieusement.

Fraction du pain : la « fraction du pain » était un rite ancien propre au repas juif, que Jésus a repris lors de la dernière Cène, pour exprimer qu’il se livrait pour nous tous (Rm 8,32). Après sa résurrection, les disciples le reconnurent à la fraction du pain. C'est par l'expression « fraction du pain » que les premiers chrétiens désignaient leurs célébrations liturgiques de la Cène.

Assemblée eucharistique : la célébration du repas du Seigneur se fait aussi en assemblée des fidèles qui rendent grâce, expression visible de l’Église.

Mémorial de la passion, de la mort et de la résurrection du Seigneur : lors de la célébration eucharistique, l'assemblée ne se célèbre pas elle-même, elle découvre et célèbre toujours le présent du passage salvifique de Jésus à la vie, par sa mort et sa résurrection.

Sainte et divine liturgie, saints mystères : la célébration eucharistique réunit l'Église du ciel et de la terre en une seule fête. On parle aussi de Très Saint Sacrement parce que les offrandes eucharistiques dans lesquelles Jésus est présent sont, en quelque sorte, ce qu'il y a de plus saint au monde.

Sainte communion (communio) : on parle de sainte communion parce que nous nous unissons au Christ dans la sainte messe, et que par lui nous sommes unis les uns aux autres.

[Youcat 212]